Editoral

Que notre joie demeure

Ces derniers mois et plus spécifiquement en juin, nous avons participé à des rencontres qui témoignent d’un climat de confiance réciproque.

Soyez certains que nous aussi nous avons apprécié la saveur de ces moments.

Il y a effectivement de la joie partagée quand les fournisseurs et les entreprises funéraires se rencontrent, que ces dernières soient publiques ou privées. Une osmose se renforce, créée probablement par la prise de conscience des fournisseurs quant à la sécurité commerciale que leur apporte le tissu des opérateurs locaux. 

Qu’il me soit alors permis de vous recommander de ne pas tomber dans la sinistrose face à des sources anxiogènes.

En effet, ce printemps signe la réforme en profondeur de la thanatopraxie.

Nombre d’entre vous considèrent que les pouvoirs publics vont trop loin dans le principe de précaution au point que les soins à domicile semblent condamnés, dans l’attente aussi d’un durcissement probable des règles d’intervention en laboratoire.

A ceux  qui boudent les nouvelles règles, je précise que selon moi, pour une fois, les ministères ont travaillé avec une logique technique indiscutable, en cohérence avec une architecture complète du droit, notamment au regard de la sécurité au travail. 

De même, les ministères de l’intérieur et de l’économie semblent sortir d’un longue léthargie provoquée par le soporifique et absurde modèle réglementaire de devis de pompes funèbres. Les voilà qui se penchent enfin sur l’essentiel pour le consommateur : la documentation générale. Qu’ils soient encouragés, voire aidés par les professionnels dans cette démarche car elle va dans le sens d’une plus grande transparence des pratiques !

De ces deux points, vous considérerez utilement qu’il faut en tirer des décisions stratégiques qui ne peuvent que favoriser ceux qui n’ont pas peur de travailler avec dévouement pour les familles. 

- De la réforme thanatopraxique vous tirerez des points d’appui pour trouver des solutions efficaces pour les familles tout en valorisant peut être aussi votre marge commerciale. Une chose est sûre : c’est une opportunité pour les personnes soucieuses de professionnalisme.

- De l’intérêt croissant pour la documentation générale vous vous réjouirez aussi car c’est autant d’embûches pour les propositions commerciales bradées et/ou trompeuses.

Enfin, nous y voilà. Tout système bancal bute un jour sur ses propres limites.

Il en est ainsi pour la prévoyance funéraire telle qu’elle s’est malheureusement trop souvent développée à l’encontre des intérêts familiaux et trop souvent au préjudice des règles concurrentielles. Ce qui est en cause, ce n’est pas le fait de préfinancer les funérailles. Au contraire, il faut conseiller le grand public pour que l’on soit le moins possible en face de familles dépourvues de financement digne des funérailles. 

A ce titre, un combat syndical devrait être mené : obtenir que les préfinancements de funérailles bénéficient d’un taux de TVA réduit (en conception mais aussi en application) et ce, pour que l’Etat aide ceux qui prennent ou ont pris leurs responsabilités.

En revanche, la lutte légitime et morale dans le domaine des contrats obsèques et de la prévoyance funéraire sur un plan global, c’est qu’il n’y ait pas une appropriation malsaine de la clientèle, voire une détournement de celle-ci, tant sur une échelle étendue (contrats collectifs) qu’à celle de la simple organisation de funérailles (contrat individuel). 

Trop c’est trop. Les plates-formes d’assistance qui n’en sont pas et qui se contentent de «renseigner» pour ne pas dire orienter, les entreprises qui considèrent leur portefeuille de contrats comme de la vente déjà acquise alors qu’il ne faut pas l’oublier, le contrat appartient au souscripteur et vise à protéger ses proches et non à promettre la réalisation d’un chiffre d’affaires.

L’étage financier n’y est pour rien dans ce désordre sauf quand il se lave les mains des turpitudes subies par les familles et lorsqu’il est complice d’un discours trompeur pour attrapper le chaland coiffé du jolit mot «souscripteur». Je sais, ce que j’écris ne va pas plaire. Mais alors attendez la suite. A la sortie de l’été vous aurez tout le dossier en main. 

Après, ce sera à vous d’agir ou de laisser faire. Ce sera votre responsabilité !

Lire la suite

jurisprudence, bancarel, inhumation, vacations

Jurisprudence : pot de terre contre pot de fer

Un double malheur est à déplorer d’un jugement lu en séance publique à Montpellier le 6 juin dernier. Les pompes funèbres Bancarel ont perdu leur requête en annulation d’un titre exécutoire du trésor public du simple fait que la contestation n’a pas été suffisamment diligente dans les délais impartis alors même que l’objet de la facture qui leur était présentée était infondée. Sachez le, même si l’administration a tort, elle obtient néanmoins raison si vous n’êtes pas réactif dans les délais impartis. Ensuite il y a l’objet même de la réclamation financière émanant de la commune auprès des PF Bancarel : des vacations comptées pour une opération de réduction de corps alors même qu’il ne s’agit pas d’une exhumation, seule qualification qui aurait pu ouvrir droit à la perception de taxes à cette occasion. Problème, le flou juridique en la matière complique à souhait le travail au quotidien pour inhumer les défunts dans leur concession. C’est çà le plus grave dans l’histoire.

Commander

certificats, décès, rémunération, examen, médical

certificats de décès : depuis le 11 mai vous pouvez mourir   

C’est la date de parution au JO du décret et de l’arrêté relatifs au forfait rémunérant l’examen médical nécessaire à l’établissement d’un certificat de décès. C’est bien, c’était même nécessaire et les professionnels funéraires pourront alors informer les familles de leurs droits en la matière. Mais en marge de tout cela, un extrait du décret nous a fait sourire et les conditions de rémunération des médecins risquent d’avoir de bonnes, mais aussi de mauvaises conséquences.

Commander

thanatopraxie, cgct, devis

Pendules à l’heure pour régleurs et thanatopracteurs !

Les pouvoirs publics ont tardivement mais sûrement rattrapé des écueils existant de longue date. Les textes de mai, essentiellement destinés à réformer la pratique thanatopraxique, entament également une réorientation des pratiques commerciales et enclenchent la sortie du grand malentendu autour de la définition du modèle de devis type. Nos explications d’abord et les textes ensuite, dont Le CGCT applicable au 1er janvier 2018.

Commander

Rebillon, Behra, marketing

P.F. Rebillon : une marque tremplin

En prenant la présidence des établissements Rebillon, connus essentiellement en Ile de France dans le domaine de la marbrerie, Luc Behra a lancé le pari du grand saut dans les pompes funèbres de standing sur la capitale. L’opération marketing consiste à se servir de l’ancienneté et de la réputation d’excellence dans la marbrerie pour dorer le blason d’une trentaine d’agences de pompes funèbres. Ce qui ne peut être permis que par la réécriture complète de l’identité de marque, dont voici l’ADN. 

Commander

leclerc, innovation, baromètre, mortalité

Innovation : prévoir les décès ?    

Michel Leclerc est indéniablement attiré par tout ce qui touche à la technologie. En voici la preuve avec sa proposition d’un baromètre de la mortalité. Mais peut-on prévoir celle-ci sur base de paramètres médicaux et hors de toute considération d’accidents ?  

Commander

CPFM, UPFP, médiateur

création d’un médiateur : ensemble avec les familles

Nous recevons le communiqué conjoint émanant de la CPFM et de l’UPFP saluant l’accord par lequel ces deux syndicats s’unissent pour créer une association qui gérera l’activité d’un médiateur à l’écoute des réclamations familiales, comme c’est imposé désormais pour toutes les filières professionnelles.

Commander

cimetière, lyon, loyasse, écologie, biodiversité

Cimetière et marbrerie pratique : le paradis pour tous !   

En signant fin mars une convention de trois ans avec la Ligue de Protection des Oiseaux, la ville de Lyon a franchi une étape supplémentaire dans sa politique écologique des cimetières. La plus vieille nécropole locale, le cimetière de Loyasse, devient un hôtel de luxe et une étape reposante pour oiseaux migrateurs, africains pendant quelques mois de l’année et européens le reste du temps. Du même coup, toute une troupe se réinstalle à l’année : chouette hulotte, rats fruitiers, hérissons, insectes les plus variés aussi à titre notamment de ravitaillement gastronomique lyonnais pour une faune dont on avait ici perdu la trace depuis longtemps. Ce n’est pas un jardin zoologique, encore moins un parc d’attractions mais c’est une nouvelle conception du cimetière qui laisse la terre aux vivants, la faune et la flore, tout en donnant pleinement la place à nos morts. 

Commander

granit, bretagne, lambert, modus, création

Graniterie/monuments : professionnels et clients sur la même longueur d’ondes

Ayant  lancé en 2015 son concept de monument Modus 35, le granitier Eugène Lambert poursuit son activité créatrice autour du même principe : assembler sur une base commune des éléments au choix qui se combinent avec originalité. La dalle creusée en son centre est complétée par une garniture choisie par le client qui peut varier entre des éléments minéraux et végétaux. 

Commander

réseaux, funéplus, funeris

Actualité des réseaux : le véritable pouls de la filière

Funéplus : un accompagnement renforcé

Funéplus a connu un franc succès dans ses journées nationales organisées début juin à Bénodet, dans le Finistère. Antony Le Floc’h et Alain Jolec, adhérents du Finistère, aidés de leurs épouses et même d’éléments familiaux et amicaux, se sont mis en quatre pour offrir un séjour inoubliable à leurs collègues venus de toute la France tandis que Funéplus a dévoilé deux initiatives majeures pour mieux accompagner ses adhérents. La création d’un fonds d’investissement pour indépendants et d’une agence funéraire d’intérim.

Funéris : résister ensemble

Non seulement Funéris rassemble ses adhérents sur des objectifs communs mais en outre les fournisseurs partenaires contribuent à la dynamique collective, soutenue de plus en plus efficacement par les deux animateurs du réseau qui évoluent sur tout le territoire. Funéris est mobilisé vent debout contre toute tentative de retour de monopole sur le marché et les fournisseurs partenaires les aident dans leurs performances commerciales. 

Commander

salon, namur, belgique

Salon à Namur : charmantes singularités

Organisé par le groupe de presse Rossel, qui édite le quotidien Le Soir  et les titres de Sud presse, le premier salon funéraire de Namur s’adressait avant tout au public des professionnels funéraires wallons. Mais Rossel, c’est aussi la Voix du Nord. D’où la particularité d’un salon franco-belge qui a également séduit par la disponibilité et l’extrême gentillesse du management. D’ores et déjà le pari est gagné : le principe d’un deuxième millésime est acquis.

Commander

post mortem, ogf, catacombes, sans abris, maison obsèques, imam, services publics, belgique, cnof, exhumation, kohl, mortalité

Brèves

- Conservation post mortem ? Décision conflictuelle

- Beauvais et Guéret : OGF conforte son leadership

- Vols de cables électriques : même dans les catacombes !

- Décès des sans abri en 2016 : hommage à Paris

- La Maison des Obsèques : changements sur Reims

- Terrorisme islamique : la grève des imams anglais

- Contrôles des S.F. publics : les délégataires également visés

- Droit du travail : le réalisme belge

- CNOF : drapeau orange sur la plage

- Exhumation à la pioche : l’entrepreneur plonge

- Helmut Kohl : le cercueil pesait 250 kg

- Mortalité : un tassement depuis trois mois

- agenda 2017/2018

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.