éditorial

e-commerce, ou web-to-store ?

Il faudra se familiariser définitivement avec ce langage fait d’anglicismes, d’acronymes, voire des deux. 2018 a démontré, s’il en était encore besoin, la prépondérance de la dématérialisation des relations dans tous les secteurs et tous les domaines. Les études sur le funéraire qui ont fleuri à l’occasion de la Toussaint, et dont nous vous donnons quelques conclusions dans ce numéro, font également toutes références à la quasi obligation pour les entreprises de disposer d’une offre digitale, qu’elle soit en BtoB ou en BtoC.

Oui, mais pourquoi faire ?

Si internet permet aux familles aujourd’hui de tout faire, prendre de l’information, comparer des offres, acheter un produit ou une prestation, il est intéressant de noter quelques éléments de tendance relevés par ces études.

Le digital fait son chemin surtout chez les jeunes générations, notamment dans le sens de “moderniser la mort”, mais sans vouloir révolutionner les pratiques. “Il y a un désir de ne pas trop brouiller les frontières du domaine de la mort et du domaine des vivants” écrit le sociologue Tanguy Chatel. Ce que le digital apporte, c’est un accès rapide à l’information, en tout lieu et à toute heure.

Des entreprises, start-up ou plus traditionnelles, proposent aujourd’hui des prestations en ligne, en cherchant à “dématérialiser l’organisation des obsèques”, ou dans d’autres domaines, notamment du souvenir.

“Les obsèques demeurent toujours le reflet d’une culture et d’une époque” assure encore Tanguy Chatel,  l’avenir semble donc à la commande d’obsèques sur internet, même si “les métiers du funéraire restent profondément humains...”

Le web-to-store, prendre l’information sur internet et finaliser l’achat en magasin, serait-il aujourd’hui la solution hybride ? Possible lorsque l’on sait qu’une étude sur la grande consommation a placé Grand Frais (alimentation) comme marque préférée des Français devant Decathlon, Cultura ou encore Fnac-Darty, alors qu’Amazon, le géant mondial de l’e-commerce ne figure plus dans le top 10.

A cogiter...

Lire la suite

Saint-Brieuc, bretagne, PFI, inauguration, centre, funéraire, crematorium

Le service public funéraire intercommunal se renforce à Saint-Brieuc

Le vendredi 5 octobre dernier, en présence de nombreuses personnalités, les nouveaux équipements des Pompes Funèbres Intercommunales de Saint-Brieuc ont été inaugurés. Esthétisme, commodités, praticités “afin d’apporter le meilleur à ceux qui sont dans le pire”, telle est la philosophie qui a guidé la réalisation de ces nouvelles installations.

Commander

albi, LMO, Mason, Obsèques, Pôle, public

Signature d’un partenariat dans le Tarn

Albi a été le cadre de la signature du 7ème partenariat entre le Pôle Funéraire Public et La Maison des Obsèques le 17 octobre dernier.

Commander

étude, enquête, fondation, OGF, PFG

Nouvelles pratiques funéraires des Français : entre tradition, écologie et digitalisation

la Fondation PFG a conduit une étude sur les rapports qu’entretiennent les Français à la mort et au deuil : quelles sont les grandes tendances qui affectent le choix des Français en matière d’obsèques ? Les Français sont-ils attachés aux traditions ou revendiquent-ils un renouvellement des pratiques funéraires ? Dans quelle mesure les évolutions de la société se répercutent-elles sur le secteur du funéraire ?

Afin de mettre en perspective les données de l’enquête, la Fondation PFG a fait appel à Tanguy Châtel, sociologue spécialiste du deuil, pour analyser et éclairer les rapports des Français avec les enjeux funéraires.

Commander

LMO, enquête, étude, Maison, Obsèques

Conversations funéraires sur écoute...

Dans un secteur où l'écoute doit être une priorité, La Maison des Obsèques souhaitait, grâce aux enseignements tirés des analyses d’opinions exprimées sur le web, comprendre les attentes et adresser les irritants, afin de définir une stratégie digitale orientée familles.

Commander

étude xerfi, enquête

Le marché des pompes funèbres se redessine à petits pas

Spécialiste des études économiques sectorielles, Xerfi-Percepta vient de publier une analyse approfondie du secteur funéraire sous le titre : «Les enjeux et stratégies dans les services funéraires - Intermédiation croissante, percée du digital, réveil du public : quelles perspectives pour les marges des acteurs et le jeu concurrentiel à l’horizon 2022 ?». Résumé.

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.