éditorial

Mains tenons !

Commençons cette année en se la souhaitant à nous tous active et riche de rebondissements. Dans l’ambiance de changement perpétuel que nous vivons en accéléré depuis plusieurs années dans la branche funéraire, peut-être faut-il faire le point sur la communication auprès du grand public car celle-ci devient le facteur-clé du succès des opérateurs.  Les images classiquement utilisées en publicité, notamment pour la prévoyance funéraire, doivent maintenant passer à une autre étape car la main tenue par une autre ou la main sur l’épaule sont des séquences visuelles qui ont fait leur temps et qui se télescoperont de plus en plus avec les reproches émanant de clients déçus ou insatisfaits. N’oublions pas que la main saisie ou posée sur l’épaule peuvent aussi être des signes de prise de puissance sur autrui, ce qui est parfois précisément et souvent reproché aux professionnels, surtout quand les familles ont le sentiment qu’on leur a ôté un véritable choix ou quand le contrat obsèques se révèle moins protecteur que prévu au moment du décès.

Constatons en outre que ce premier jour de l’année correspond à l’entrée en vigueur d’une défiance accrue vis-à-vis des professionnels avec l’application des nouvelles règles concernant la thanatopraxie et l’obligation de remettre une note d’information aux familles concernant sa proposition (voir notre dossier de ce mois sur l’hygiène funéraire). Les professionnels ont beau protester face à cette évolution, à raison quand on pense qu’il devient objectivement impossible de réaliser des soins à domicile, les observations délivrées par l’Inspection Générale de la Santé concernant la thanatopraxie sont loin d’être illogiques et infondées.

En fait, les professionnels funéraires vont désormais payer le fruit des décennies passées.

Pour être plus précis, je pense que les mains des familles ont parfois été tenues à mauvais escient et un peu trop fort sans prendre en compte le fait qu’une telle stratégie ne peut durer qu’un temps et surtout sans se soucier de l’exercice du libre choix du client qui doit être total.

Mais attention, il faut aussi préciser la portée légitime de ce libre choix car là aussi, il y a des abus, surtout depuis le développement des comparaisons de devis sur internet.

Quand on dit que le client est roi, c’est vrai mais seulement au niveau des objectifs. Parce qu’en matière des moyens, il faut que le professionnel en soit le roi car lui seul connaît non seulement les objectifs réclamés par le client mais aussi les moyens dont dispose son entreprise pour les atteindre. C’est donc à lui et lui seul de déterminer la bonne équation entre objectifs et moyens disponibles quand il s’agit d’élaborer un devis destiné à son client.

Or ce qui me gêne aujourd’hui, c’est la montée d’un chantage commercial du client potentiel, surtout sur internet. C’est la règle du jeu concurrentiel, certes, mais face aux dérives de propositions commerciales extravagantes, voire indécentes, il ne faut pas que ce soit les clients qui tiennent cette fois-ci le professionnel par les mains. En effet, il n’y a rien de pire qu’un commercial qui ne sait rien refuser à son client potentiel et qui entraîne ensuite son entreprise dans une difficulté d’organisation car il n’a pas su maîtriser comme il se doit l’entretien de vente. Dans ce cas, ce n’est pas le commercial qui est ensuite embêté mais la chaîne technique qui est derrière.

La remarque vaut autant pour les ventes en low cost que pour les professionnels qui ne sont pas assez sûrs d’eux-mêmes ou qui n’ont pas assez compris leur métier (besoin évident de formation).

Il vaut donc mieux maintenir que main tenir. Maintenir un savoir faire, maintenir des conditions acceptables de travail, maintenir une qualité que même - et surtout - la famille en attente de petit prix réclamera.

Et en dernier lieu, s’il vous faut «main tenir», n’oubliez pas celle de votre fournisseur, celle qu’il vous a tendue dans vos débuts ou dans vos difficultés.

Ne la perdez pas pour un euro ou pour trente deniers, comme autrefois un certain Judas… 

Lire la suite

maison, obsèques, réseau, mutuelle, agencement, magasin

Maison des Obsèques : la différence se précise

Présent comme exposant au salon Funéraire Paris 2017, le réseau mutualiste de la Maison des Obsèques s’est un peu plus dévoilé par l’agencement de son stand.

Au-delà d’une apparence de prime abord normale, l’espace proposé à la découverte des visiteurs signe un style de réception des familles et de manière plus large annonce les valeurs humaines que la Maison des Obsèques veut promouvoir. Découverte en détail. 

Commander

Legrand, tours, caveau, moto

Pompes Funèbres Legrand : plus tard les archéologues découvriront…

On a connu la découverte d’une monumentale tombe de princesse celte à Vix (Côte d’or).

Est-ce que les archéologues découvriront de la même façon, dans deux mille ans, la tombe du motard dans la nécropole de Saint Roch, près de Tours, datée alors de l’an X après JC (Jacques Chirac) ?

Commander

Crémation, union, crématiste, Europe, statut, restes, humains

Union Crématiste Européenne : le statut juridique des restes humains

Organisé par l'Université de Lorraine (UDL) et l'Union Crématiste Européenne (UCE), le Colloque "Droit et crémation : quel statut juridique pour les restes humains ?" se proposait de poser de nouvelles bases de réflexion, d'enregistrer différentes communications d'invités à l'expertise avérée, ainsi que les échanges ayant nourri les deux ateliers de l'après-midi. L'ensemble fera l'objet d'une publication dans les mois à venir.

Commander

cimetière, marbrerie, automate, maréchal, gravure, clé, Capeb, DGCL,

Cimetière et marbrerie

- un automate cinéraire

Ne riez pas, c’est très sérieux. Pourquoi les cendres resteraient-elles immobiles sur leur lieu de dépôt ? Michel Georges, inventeur et professeur retraité en mécanique, a mis au point un columbarium animé, comparable dans une certaine mesure avec les tourniquets de cuisine où sont disposées les épices dans le placard. A la différence près qu’il est difficile de concevoir une installation de ce type dans une propriété privée. Il faudrait donc qu’un maire l’autorise dans l’espace cinéraire d’un cimetière. Pourquoi pas ? 

 

- La clé du cimetière ?

Interpelée par la CAPEB à propos des difficultés rencontrées parfois par les professionnels funéraires quand ils doivent intervenir dans un cimetière, la DGCL renvoie les différentes questions soulevées par courrier à la seule solution d’un dialogue au niveau de la commune, le maire étant alors placé en qualité de souverain absolu dans son cimetière. Qu’en est-il alors de la démocratie de proximité, des droits de l’usager dans le service public et de la liberté du travail ?…

 

Gravure : le funéraire côté artistique

Portrait d’un itinéraire professionnel atypique. Robert Maréchal a voué toute sa carrière à la passion de graver et à transmettre celle-ci. Il cite les noms de ses inspirateurs avec passion et respect. Mais nombreux sont ceux qui lui doivent (et qui lui tirent) un grand coup de chapeau. Quand on parle d’art funéraire, on est ici en plein cœur du sujet.

Commander

cérémonial, tenue, costume

Cérémonial et tenue du maître de cérémonie : libérez la qualité !

Il ne faut pas transiger sur la qualité des tenues portées en cérémonie car elles conditionnent l’image de marque de l’entreprise mais aussi  la qualité du relationnel entre le professionnel dirigeant le convoi et les tiers, famille et assistance. Le maître de cérémonie est un pivot du métier de pompes funèbres, spécialiste dont l’importance est généralement sous-estimée et affublée d’un uniforme pouvant masquer l’originalité et le charme de sa personnalité. Rappel des règles et principes en la matière.

Commander

certficat, décès, thanatopraxie, hygiène, froid

Certificats de décès,  thanatopraxie et vaccination obligatoire : de nouveau exposés au changement

Le 1er janvier 2018 fera date car il devient le point de départ du nouvel encadrement de la thanatopraxie avec en ligne de mire directe les opérations réalisées à domicile. C’est aussi à partir du 1er janvier 2018 que les nouveaux certificats de décès sont en vigueur. Idem depuis le 1er janvier, les thanatopracteurs sont soumis à une obligation accrue de vaccination (ne pas confondre avec les dix vaccins devenus obligatoires pour les enfants…). A partir de ce même début d’année, la proposition des soins de conservation devra être précédée de la remise aux familles d’une note officielle d’information (reproduite dans ce dossier). Enfin, ultime surprise de ce mois dans ce domaine, une nouvelle solution pratique pour conserver les corps, légère dans sa mise en œuvre, est désormais proposée sur le marché français. Ce dossier contient la présentation du concept ainsi qu’un compte rendu expérimental fourni par des thanatopracteurs. Vous retrouverez aussi, en séquences successives dans ce dossier, une revue de l’offre des exposants spécialisés en hygiène au salon Funéraire Paris 2017. 

Commander

salon, maire, paris, collectivités

Salon : offre funéraire limitée pour les maires…

Le Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL) qui s’est tenu les 21, 22 et 23 novembre à Paris, Porte de Versailles a réuni près de 900 exposants dont près de 49 % de nouveaux venus pour répondre aux enjeux multiples des collectivités locales et des territoires.

Commander

salon, funéraire Paris, CSNAF, 2017

Funéraire Paris : retour sur un millésime exceptionnel

La CSNAF a su créer et gérer ce grand rendez-vous depuis trente ans en consacrant les revenus qui en découlent à l’intérêt exclusif et général de la filière funéraire. A l’occasion du trentième anniversaire du Salon, elle a récompensé les exposants qui ont contribué à cette aventure autant amicale, confraternelle que commerciale. Revenons de manière tout aussi exceptionnelle dans nos colonnes pour tenter de transcrire en photos l’ambiance toujours spécifique de ce rendez-vous et saluons comme il se doit les personnalités centrales à qui nous devons tous l’existence de ce repère ponctuant par séquences biennales la vie de la filière. 

Commander

Législation, doctrine, dignité, enfant, aide CAF, maison retraite, mort-né

Législation - Doctrine administrative

- Droit de mourir dans la dignité/fin de vie

- Aide de la CAF/Décès d’un enfant

- Familles/Maisons de retraite

- Droits civils/Enfants nés sans vie

Commander

brèves, Béziers, ravin, Morice, certificat, vols, rodez, crématorium, non concurrence, mortalité, dordogne, vaccination,

Nouvelles brèves

- Contrat obsèques : exécution contrariée

- Béziers : la faute à pas de chance

- Pyrénées Orientales : un cercueil dans le ravin

- Pompes funèbres Morice : non lieu requis par le Parquet

- Certificats de décès : même en banlieue parisienne

- Salons de funérariums : attention aux vols !

- Crématorium : Rodez en 2019

- Clause de non concurrence : la contrepartie obligatoire

- Mortalité en 2017 : estimation provisoire

- Dordogne : découverte macabre

- Vaccination des thanatopracteurs : nouveau régime obligatoire

- Agenda 2018

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.