éditorial

Somme toute

Un signe fort est apparu sur le marché depuis un an : le rachat par OGF de pompes funèbres sur base de plusieurs années de chiffre d’affaires (et pas seulement au vu du résultat d’exploitation). Même Funecap n’a pas surenchéri dans ces cas emblématiques.

Ce signe nécessite au moins une explication, à défaut d’une réponse.

Le rachat à hauteur comptable stratosphérique traduit soit un état de faiblesse (reprendre désespérément un volume d’affaires) soit un état de force (acheter même à prix incroyable des parts de clientèle sur un futur marché où le profit sera encore plus incroyable).

Depuis vingt ans, toutes les études marketing de filière démontrent une profitabilité exceptionnelle d’OGF comparée à la moyenne de la branche. A l’analyse, c’est avec un certain plaisir intellectuel que je constate que le groupe est en avance sur la mutation du panier vendu aux familles, la part des produits cédant progressivement de la place à celle des services. Il y a donc un bon pilote dans l’avion. Mais cela n’explique pas tout.

La profitabilité repose sur le triptyque, fournisseurs, masse salariale et prix de vente moyen. A ce niveau, la gestion d’OGF est probablement arrivé à la limite du possible.

J’ai des raisons de penser que les audits avant opération boursière ont parfaitement analysé cet aspect de la situation avant d’émettre leur rapport au commanditaire.

Si les Canadiens ont décidé, malgré celà, d’investir dans OGF, c’est que la profitabilité attendue dépendra d’autre chose, c’est-à-dire immanquablement du fait de se positionner en acteur majeur de l’application de la prévoyance funéraire (25 % des convois payés par contrats en 2016, le double bientôt, avec, de plus, augmentation de la mortalité).

Si tel est le cas, ce que je crois, il y a du souci à se faire quand on est une PME travaillant en milieu urbain. L’argument de dire que c’est un fonds de pension qui investi à long terme ne tient pas la mer (voir la vente des valises Sansonite par le même fonds).

Dès lors, est-il normal qu’aucune organisation représentative ne se donne les moyens d’avoir un observatoire efficace sur les négociations menées à l’échelle nationale alors même qu’en prévoyance funéraire, il ne s’agit pas essentiellement de contrats collectifs d’assurance mais bel et bien d’accords pour organiser des pompes funèbres ?

Comment expliquer en outre qu’on ait pu prétendre depuis 1995, sans contradiction sauf dans Funéraire Magazine, que les principes de morale publique (pas de prise d’intérêt à l’occasion ou en prévision des funérailles) ne s’appliquent pas aux contrats obsèques vu l’article L2223-33 exonérant les formules de prévoyance funéraire ?

Pour la partie financière, l’exonération de principe est normale, certes, tout comme pour le devis funéraire quand celui-ci ne sert que de référence pour calculer le niveau de couverture financière. Mais cela devient anormal et immoral quand le contrat de prévoyance ligote par avance une clientèle en la rabattant ou en la forçant de faire appel à un professionnel de pompes funèbres désigné sur contrat.

Qui peut soutenir qu’il est dans l’intérêt des proches de leur ôter tout pouvoir de négociation et de contrôle quand s’applique le contrat obsèques ?

Qui peut soutenir la thèse qu’il est normal de se voir chargé d’organiser des funérailles sans qu’un contrôle impartial et réaliste ne soit missionné pour surveiller la bonne exécution du contrat, le cas échéant ?

Pour avoir voulu conforter leur petit fonds de commerce personnel à l’échelle locale, les PME ont permis que s’applique une logique identique à l’échelle nationale entre grands comptes, assureurs d’un côté et groupes ou réseaux funéraires de l’autre.

Le retour d’ascenseur arrive désormais pour des PME qui n’ont pas su se différencier

d’ OGF dans ses positionnements stratégiques et jouer au contraire pleinement leur rôle de défense des libertés familiales. Elles auraient dû insister sur le fait que le contrat obsèques a surtout vocation de protéger les proches et non les dernières volontés du défunt qui, elles, sont déjà défendues par la loi du 15 novembre 1887.

Se positionner sur la défense des dernières volontés au delà des dispositions essentielles, en y injectant une partie commerciale, revient parfois (souvent?) à léser les proches. Avec une telle tactique, les PME urbaines y laisseront finalement leur peau…

Lire la suite

crematorium, diffamation, jurisprudence

Crématorium diffamé : le juge frappe un grand coup

Un jugement important de la Cour d’Appel, datant de mars dernier, condamne un hebdomadaire régional pour diffamation envers un gestionnaire de crématorium et confirme la relaxe pour un autre, le quotidien qui avait évoqué en premier les faits.

Pourquoi ces deux traitements différents par les juges de première instance et de Cour d’appel ? Comment et pourquoi s’est instruite la plainte ? Qui a été impliqué et pour quels faits ? Bien que le résultat soit provisoire car la partie défenderesse, condamnée sur le fond, se soit pourvue en Cassation, il est important de comprendre la mécanique juridique qui a prévalu dans ce dossier pour mieux comprendre les règles du jeu et les modalités de défense dont disposent les professionnels funéraires face aux abus diffamatoires.

Commander

bibliographie, cimetières, tombeaux, patrimoine

Bibliograhie : Cimetière et tombeaux - Patrimoine funéraire français

Le 23 prairial an XII (12 juin 1804), un décret impérial redéfinit entièrement l’organisation des sépultures et des pompes funèbres. La voie est ouverte à la création de grands cimetières urbains.

Commander

arcachon, pompes funèbres, Larroque, école, Trolong

Ils ont passé le cap ensemble

L’une est directrice d’école de formation et rêvait d’une expérience de terrain, l’autre est professionnel de pompes funèbres et enseignait dans l’école. Partageant tous deux l’envie d’exercer l’activité de pompes funèbres d’une manière dont ils partagent l’orientation profonde, ils se sont installés dans la baie d’Arcachon en franchissant un cap qui n’est pas le Cap Ferret…

Commander

funecap, boulogne, billancourt, inauguration

Rénovation bille en tête à Billancourt...       

Funecap Groupe améliore par principe tous ses points de vente intégrés. L’agence de Boulogne Billancourt n’a pas échappé à la règle sachant que la ville est la deuxième d’Ile de France en population, en aval direct de Paris. 12 000 entreprises y sont implantées et l’agence Roc Eclerc est placée dans l’avenue stratégique, face au cimetière et non loin de l’Hôtel de ville. Impossible donc de laisser en l’état le magasin sans lui donner le style officiel du réseau. Dont acte sous des trombes d’eau ce 18 mai…

Commander

hyodall, inauguration, capitons, magnienville

La France qui gagnera

A la tête de Hyodall, Aubin de Magnienville a mené de front depuis un an la gestion de son entreprise et les travaux d’agrandissement de son site industriel à Bertry, dans le Nord. Il glisse une enveloppe d’un million d’euros dans la cagnote des travaux et double sa superficie de travail, passant de 5 000 à 10 000 m2 couverts. Objectif : rationaliser, stocker et accélérer les flux. Le tout pour être concurrentiellement incontournable, au service de chaque entreprise de la filière, quelle que soit sa taille.

Commander

csnaf, syndicat, chambre, syndicale, Magnienville

CSNAF : sous le signe du changement       

Aubin de Magnienville présidait pour la première fois ce 19 mai une assemblée générale de la Chambre Syndicale Nationale de l’Art Funéraire. Parallèlement au point du rapport financier qui est invariablement au beau fixe, le rapport moral témoigne d’une activité soutenue au profit de la branche et surtout à l’écoute des changements de société.

Commander

salon, funéraire, paris, bourget

Funéraire Paris 2017 : retour au Bourget

Ceux qui appréciaient leurs habitudes depuis 1987 seront ravis : le salon Funéraire Paris 2017 revient bel et bien au hall 2 B du Parc des Expositions du Bourget, après un détour fortuit à Villepinte en 2015. Rappelons la belle résistance de cet événement face à l’épisode terroriste de novembre 2015 à Paris. Avec 148 exposants déjà inscrits en mai, l’événement se présente bien côté exposants et s’ouvrira aux inscriptions d’entrée par avance sur Internet dès le mois de juillet.

Commander

syndicat, cpfm, assemblée

CPFM : volonté d’union professionnelle

Ce qui unit l’intérêt et l’attention de tous les professionnels funéraires, du plus petit au plus grand, constitue le socle des préoccupations de la CPFM. Au menu des travaux de cette assemblée générale de mai à Paris : le certificat de décès dématérialisé et l’installation d’un médiateur sous statut associatif pour concilier familles et professionnels lorsqu’il peut y avoir conflit lié à des funérailles.

Commander

printemps , cimetières, patrimoine, aurhalpin

Le Printemps des Cimetières : phénomène contagieux

Dimanche 21 mai, beaucoup de cimetières en Rhône-Alpes ouvraient leurs portes aux visites organisées, à l’initiative de l’association Patrimoine Aurhalpin qui a été crée par l’ancienne région Rhône-Alpes. C’est la deuxième année où est organisée la journée du Printemps des Cimetières, une initiative adoptée désormais par plusieurs communes de l’ancienne région d’Auvergne associée désormais à Rhône-Alpes. Mais preuve que cette dynamique déborde la simple notion de territorialité administrative, Rennes (Ile et Vilaine), Mayet (Sarthe) et Veyrier en Suisse participaient cette année. N’est-ce qu’un début de propagation ? On peut le penser…

Commander

papeterie, registre

Papeterie funéraire : ambassadeurs en cellulose           

Stop… Il n’y a pas qu’Internet !  L’entreprise funéraire laisse une trace durable de sa personnalité et de sa qualité via la papeterie gardée en archive par les familles. Quand plusieurs années plus tard il faut de nouveau choisir les services d’une entreprise et retrouver les papiers «historiques» du dernier enterrement, les registres, dossiers, documents et boîtes d’archives ressortent des tiroirs et «parlent» d’eux mêmes. Peut-être même plus que la mémoire des professionnels qui sont intervenus sur le convoi. Alors, faut-il négliger ces ambassadeurs dans la mémoire familiale ? 

Commander

fédération, crémation, ffc, assemblée

FFC : un virage à prendre

Des outils oui ! Mais les ouvriers ? Et les chantiers ? Après huit années en charge de la présidence, Jo Le Lamer passe le relais à Frédérique Plaisant. Le bilan de l’année passée s’honore avec un site internet rénové de fond en comble et l’impression d’une nouvelle revue fédérale. Ces deux médias sont appelés à travailler de concert au service d’une communication efficace auprès du grand public. Mais le principal reste à faire : animer les régions, recruter de nouveaux membres et pourquoi pas, chasser sur d’autres terres que celles où uniquement des seniors viennent se renseigner sur la crémation. Cap sur l’éthique donc, voire plus. 

Commander

comptabilité, cpfm, classification, transport

Surtout dites le à votre comptable…        

Vous allez gagner des sous ! Si ce n’est pas déjà fait… La CPFM a pris conscience, en 2015, d’une classification pénalisante des métiers du funéraire dans la catégorie des transports (il est vrai qu’on transporte des défunts, mais pas que…). A presque la mi 2017, il est constaté que toutes les entreprises de la branche n’ont pas opéré la mutation de classification de leurs activités dans la branche des activité de services. La CPFM nous transmet copie de sa note interne afin d’en faire profiter tout un chacun. Pour que vous ne soyez plus classés comme routiers, convoyeurs de fonds etc. autant d’activités qui déplorent plus d’accidents que la vôtre à l’ombre des cyprès de cimetière…

Commander

funestival, gers, fête, far west

Le funestival des indépendants       

Pour la deuxième année consécutive les indépendants se sont réunis dans le Gers à l’invitation d’un groupe de fournisseurs. Réflexion et détente au menu, la formule est toujours aussi mobilisatrice puisque plus de 80 professionnels de pompes funèbres ont répondu à l’appel ce jeudi après midi du 11 mai dans le cadre charmant d’une ancienne abbaye. Mais les sobres et sérieuses chartreuses d’antan avaient cédé la place à de gaies luronnes équipées des froufrous de cabaret du far west et dansant le quadrige avec ces messieurs très sérieux des pompes funèbres…

Commander

cimetière, chabot, alliance

Cimetières : une histoire d’alliances

Les marbriers nomment «alliance» cette image, récurrente dans les cimetières d’Occident, qui associe, entrecroise et lie étroitement deux mains sculptées, l’une d’homme, l’autre de femme.

Commander

législation, convoi, police, urne, sépulture, inhumation, décès, étranger

Législation et doctrine administrative

- Convoi-police de la circulation

- Urne et inhumation en nouvelle sépulture

- Décès à l’étranger

Commander

brèves, manchester, prozac, publics, fossoyeurs, obsèques, crématorium, nice, phyto, tablettes, funecap, feu, laigneville, paris

nouvelles brèves

- Attentat de Manchester : paiement des funérailles

- Crémation : Prozac c’est trop bon…

- Services funéraires publics : une vague de contrôles

- Lyon : trois fossoyeurs condamnés

- La Maison des Obsèques : trois acquisitions supplémentaires

- Crématorium de Nice : Crématoriums de France gagnante

- Cimetière en zéro phyto : la population à la rescousse

- Sponsorisation : des tablettes numériques

- Funécap Groupe et Dabrigeon : le bouclier arverne

- Un funérarium en feu : trois défunts sauvés

- Laigneville, dans l’Oise : interdiction de mourir chez soi

- Démarches à Paris : fin d’un statut particulier

- Agenda 2017

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.