editorial

Le clic qui tue

Les pompes funèbres sont concernées par l’évolution du climat social car elles traduisent en cérémonies quotidiennes la grande histoire que tissent les individus entre eux.

Or un monde se meurt : celui qui ordonnait les choses par un système, une morale, une identité, une proximité, une théorie et des habitudes.

Internet, ce lascar, brouille les cartes. Ce serait tant mieux s’il n’y avait pas derrière tout cela, trop souvent, un problème récurrent d’opacité pour ne pas dire de perversité. Dans ce contexte disons le tout «Net» : ne vous fiez plus aveuglement à la proximité de vos services par rapport aux besoins des familles qui s’adressent à vous dès qu’il est question d’un décès.

La protection obtenue par l’emplacement de votre magasin, par le professionnalisme de terrain, par vos qualités d’organisation et de contact humain est en train de s’effriter sous les coups portés par la nouvelle économie.

Prenez vite conscience qu’il existe aujourd’hui un type de réaction sociale qui est nouveau et qui grandit à mesure de ce que chacun d’entre nous consacre au contact quotidien d’un média.

On en mesure l’importance avec la campagne présidentielle.

Internet est devenu la caricature de l’influence passée qu’avaient la radio et la télévision sur les gens. Il s’insinue partout, dans les montres, dans les téléphones, dans les modes de conversations. L’individu est alors en repli progressif sur lui même et tout en étant branché avec les autres via la toile avec des gadgets toujours plus attractifs, ludiques et pratiques.

Cette évolution est perceptible dans le funéraire quand une cérémonie est visualisée sur un smartphone. Mais est-ce vraiment un progrès répondant à l’impossibilité de se rendre aux obsèques ou est-ce une commodité nouvelle portée par des motivations les plus diverses ?

La fidélité, toutes les fidélités, en prennent un coup, celle de vos clients traditionnels aussi.

Parallèlement à ce changement de façon pour s’adresser à autrui, le Français de 2017 ne réfléchit plus de la même façon qu’hier et a fortiori ne consomme plus à l’identique, ce qui touche autant l’offre en amont que la demande en aval.

Les marques ne soulèvent plus comme avant des adhésions à un concept (segment de marché) mais agglomèrent des masses de clientèle capturées par un artifice médiatique, fut-il creux ou mensonger. Que ce soit sous forme capitalistique (rachats d’entreprises, accords commerciaux à l’échelle nationale) ou par mode d’information racoleuse (campagne de pub, agressivité commerciale sur Internet), les acteurs économiques les plus agiles interviennent par impacts et propagation. On observe alors un phénomène identique à la polymérisation en biochimie quand les cellules isolées s’agglomèrent en réseau filaire.

Les clients se déplaceront de plus en plus en file indienne. En réponse, ils seront reçus par des professionnels travaillant sous statut de filiale ou d’affilié.

C’est pourquoi, dès aujourd’hui, tant pour la filière que pour chaque entreprise, il faudra :

- se fédérer pour multiplier son impact médiatique.

Si vous n’intégrez pas un groupe, c’est le rôle d’un réseau de vous offrir la dimension minimale de survie. C’est leur vocation principale, comme vous le constaterez tout au long de ce printemps.

- agir pour faire respecter les règles du jeu. Nous tenterons dans notre prochain numéro de les définir. Ce sont les syndicats qui ont pour rôle d’interpeller le parlement et/ou les tribunaux.

Puissent-ils être à la hauteur des attentes légitimes du terrain !!!

Ceci dit, respirons tout de même. Internet n’est pas toujours un terrain négatif, loin s’en faut. Témoin les opportunités développées dans les pages de ce numéro par le bronzier Barthélémy (voir page 36). Souhaitons cependant que la technologie triomphante et médiatique ne soit pas le socle d’un royaume de travestis et/ou le paradis des faux nez…

Lire la suite

chambre funéraire, enquête, commodo, incommodo,

Création de chambre funéraire : rebondissements très instructifs

La disparition par décret du 28 janvier 2011 d’obligation d’enquête commodo et incommodo préalablement à la création d’une chambre funéraire ne lève pas la possibilité d’une opposition des voisins à ce projet.

Un jugement du Conseil d’Etat datant du 22 février dernier clôture un conflit ouvert en 2009 entre des particuliers et une société de pompes funèbres. Il met fin à des procédures à rebondissements qui sont allées jusqu’au bout en utilisant de part et d’autres des protagonistes tous les arguments à leur disposition.

Une analyse de ce dossier peut être très instructive pour une situation similaire.

Attention : on n’ouvre pas une chambre funéraire en faisant fi de son environnement…   

Commander

nova, formation, gallargues

Nova Formation : ils galopent…

Dans le domaine de la formation funéraire, Nova Formation a étonné toute la branche, réussissant à s’attacher la clientèle d’acteurs importants et néanmoins concurrents, tout en réservant une attention extrême aux besoins des entreprises de toutes tailles, même les plus modestes. Créée en 2009, l’école s’est surtout développée ces dernières années sur toute la France, avec un nouveau siège social désormais à Gallargues, près de Nîmes, et une nouvelle implantation physique en Bretagne cette fois, active dès le mois de mai.

Commander

chambre, funéraire, ardoisia, trelaze, citeau

Chambre funéraire : des jeunes investissent

Ardoisia est l’appellation de la nouvelle chambre funéraire ouverte en avril à Trélazé, en banlieue d’Angers. Julie et Alexandre Citeau, à l’orée des trente ans, dirigent deux agences funéraires, l’une à Angers et l’autre à Trélazé et ont investi en construisant une chambre funéraire de style très actuel et qui vaut résolument le coup d’œil.

Avec des photos d’ambiance très réussies qui nous parviennent de l’entreprise.

Commander

france, funéraire, souvenir, article, support, texte, olgiati

Culte du souvenir : pour dépasser le temps qui passe et le souvenir qui reste…

Et même les «Fauvette, si tu voles autour de cette tombe… », du temps qu’on y est.

Sortons un peu des formules convenues dans le funéraire et tentons, avec France Funéraire, le culte du souvenir nouveau, en termes de supports, de textes et d’usages lors des obsèques.

Commander

maison, obsèques, lyon, spl, lemaire, nord, pas de calais

Maison des Obsèques : les axes du développement en 2017

La Maison des Obsèques poursuit apparemment deux objectifs en 2017 :

- modéliser son mix marketing avec les professionnels du réseau

- étendre et conforter ses accords avec les services publics funéraires

Au titre de l’actualité récente, elle nous communique le résultat d’un stage interne au cours duquel les professionnels funéraires intégrés et les cadres du réseau mutualiste ont franchi une étape de cohésion tandis que l’inauguration solennelle à Lyon de l’accord liant la nouvelle SPL d’agglomération avec La Maison des Obsèques fait office de modèle à reproduire sur tout le territoire. Entre-temps nous apprenons que La Maison des Obsèques a repris les pompes funèbres Lemaire implantées dans le Nord et le Pas de Calais. 

Commander

réponse, ffpf, courrier

Droit de réponse

La FFPF nous écrit en demandant la reproduction de son courrier au titre du droit légal de réponse. Dont acte avec également la reproduction du courrier que nous lui avons envoyé en retour.

Commander

reprise, hygeco, de oliveira, comandon

Ils ont repris Hygeco !

Carmen De Oliveira et Damien Comandon accèdent respectivement aux fonctions de Directrice Générale et  Président Directeur Général du groupe Hygeco International en trouvant appui et financement avec le fonds d’investissement français Abénex. Le groupe De Facultatieve se recentre ainsi en France sur sa spécialité principale liée au marché de la crémation tandis qu’Hygeco tourne une nouvelle page de son histoire avec à sa tête deux dirigeants courageux.

Commander

bronze, barthélémy

le bronze 4.0 : Barthélémy en pleine mutation

La révolution numérique va profondément bouleverser le marché du bronze funéraire.

Les collections classiques de sujets décoratifs vont céder progressivement la place à la pièce unique dont la conception décidée avec le client transitera par Internet et sera ensuite fabriquée et mémorisée selon des données informatiques. Nous vivons les débuts des représentations à volonté et uniques selon une technique nouvelle, échappant aux contraintes du moulage pour production en série ou au coût d’une fabrication artistique en moulage à la cire perdue. Le bronze peut donc revenir différemment sur le marché funéraire avec un amont industriel qui s’adapte aux nouvelles mentalités familiales et des professionnels funéraires disposés à évoluer dans leurs propositions en matière de culte du souvenir.

Commander

funéris, internet

Funéris : le taureau par les cornes

Funéris a complètement revu son site Internet et investi en conséquence pour une visibilité améliorée auprès du grand public. Il s’agit de donner un sérieux coup de pouce aux indépendants pour qu’ils puissent se battre à armes égales avec les enseignes nationales. Ce nouvel outil a été présenté en début d’année en réunions régionales et sera amélioré courant mai pour établir un premier retour d’expérien-ce en assemblée générale. Atout majeur, au-delà de la qualité intrinsèque du site, tout est maîtrisé par Funéris et lui appartient, sans dépendre d’un intermédiaire ou d’un tiers.

Commander

corbillards, dossier, salons

Corbillards : prestige ou nécessité ?

Nous faisons ce mois-ci un tour d’horizon aussi complet que possible des productions de corbillards accessibles aux professionnels français. Bien entendu, nos carrossiers nationaux tiennent encore leur marché de clientèle, avec chacun un esprit de gamme différent. Mais les productions étrangères jouent également la séduction. Chaque entreprise doit peser la part du prestige et celle de la fonctionnalité dans sa décision d’achat, selon ses objectifs et en tenant compte des mentalités sur le marché local. 

Commander

crematorium, champigny, anniversaire

Crématorium de Champigny : et dix ans après ?

Visite, petits fours et discours ont émaillé le dixième anniversaire du crématorium de Champigny, à l’Est de Paris, célébré par le gestionnaire des lieux, les Services Funéraires de la Ville de Paris.

Commander

cérémonial, crémation, lettre

Cérémonial : lettre aux crématistes

Dans une lettre envoyée aux crématistes de la FFC, Olivier Géhin, rédacteur en chef de Funéraire Magazine, leur propose une réflexion préalable sur la loi partiellement adoptée et destinée à instaurer des funérailles républicaines dans nos communes.

Au-delà du simple principe, les conditions de mise en œuvre d’une nouvelle offre d’hommage funéraire liée à la disposition d’une salle communale ainsi qu’éventuellement la participation d’un élu dans la conduite des rites mérite beaucoup plus qu’une simple décision légale.

 

Commander

législation, urnes, concessions, cavurnes, entretien, cimetières, prothèses, exhumation

Législation

- Urnes à domicile/monument

- Taille des concessions/cavurnes

- Entretien des cimetières et crémation

- Crémation/Nouvelles prothèses

- Conditions d'exhumation d'un corps 

Commander

brèves, usa, financement participatif, suisse, terre, musulman, miracle, toulouse, ristourne, décès, québec, agenda

Brèves

- USA : suicides x 2,5

- Financement participatif des funérailles : une poussée soudaine

- Suisse : harcèlement radiophonique

- Terres de cimetière : encore une fâcherie

- Cimetière musulman : les Québecois se mobilisent

- Pâques 2017 : miracle thanatique

- Toulouse : et de deux !

- Ristourne contre permis : il fallait y penser

- Décès : + 16 et moins 5

- Québec : la guerre des corbillards

- agenda 2017

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.