Editorial, Retex

Editorial : Retex

Ce titre me rappelle de vieux souvenirs militaires. Le Retex s’impose après l’action :

Retour d’Expérience, comme cette fois-ci fin février après quelque 20 000 décès supplémentaires dûs à la pandémie grippale.

Celle-ci a entraîné des organisations très tendues de funérailles : délais allongés pour la crémation, retards dans les modalités d’exécution de funérailles, sous-traitants débordés, fournisseurs en limite de capacité de livraison, etc.

N’ayons pas peur des mots : ce fut le «bordel» dans bien des cas.

Faut-il jeter l’opprobre sur les professionnels ? Principalement non.

La filière a souffert de son amont (l’activité dans les établissements de soins) et de son aval, principalement pour obtenir une date de crémation.

Sans vouloir accuser qui que ce soit, il faut déplorer que les chambres funéraires aient parfois été saturées. Dans certaines villes, le délai d’attente pour aller au crématorium a été de quinze à vingt jours. Où mettre le corps pendant tout ce temps ? Qui doit payer le coût du séjour ?

Comment peut se débrouiller le professionnel confronté à de telles circonstances ? Que dire aux familles excédées ?

L’hôpital peut-il taxer les familles en de telles circonstances s’il doit garder les corps en «long séjour funéraire» ?

Tout cela devrait nous faire réfléchir alors même que la mortalité va augmenter d’année en année. Pour les crématoriums (voir article page 42), on constate que l’évolution en cours doit être mesurée, c’est le moins qu’on puisse dire.

Le tableau catastrophique ne serait pas complet sans citer aussi les paroisses dont certaines n’ont rien changé au petit train-train alors même qu’elles étaient sollicitées plus fortement.

Le professionnel funéraire est alors pris en sandwich dans un système à contraintes multiples sans qu’il puisse écarter les sources de pression ni éviter les plaintes de familles. Dure est la vie…

En ce qui concerne l’organisation interne des entreprises, cet épisode épidémique ne peut pas se traduire par des embauches et investissements car la filière connaît des périodes d’activité en dents de scie d’une part et parce que la tendance des moyennes de règlement hors taxes par convoi est à la baisse depuis plusieurs années.

Internet n’arrangera rien à l’affaire.

Il apparaît alors nécessaire d’assouplir la réglementation pour la rendre moins exigeante et moins coûteuse. Souhaitons que des solutions comme l’intérim spécialisé ou la mutualisation de moyens soient facilitées, tant pour les entreprises de pompes funèbres que pour leurs sous-traitants.

Une initiative mérite alors d’être soulignée : les services publics de pompes funèbres de La Rochelle et de Saintes se sont associés depuis plusieurs années pour employer en commun le personnel et se constituent désormais en union économique et sociale pour valider totalement l’existence d’une forme de GIE, avec toutes les possibilités qui peuvent en découler (notamment d’embauche).

Pour ouvrir la voie de nouvelles formes d’adaptation, la filière et surtout sa représentation syndicale devra modifier ses revendications auprès des pouvoirs publics.

Après avoir demandé depuis 1993 un durcissement légal et réglementaire (réglementation des matériels, formations obligatoires, etc.), les professionnels ont désormais besoin d’une flexibilité inédite dans le métier. D’autant plus que l’objectif initial de certains, barrer l’entrée du métier aux nouveaux arrivants, n’a absolument pas été atteint.

Il faudra donc desserrer l’étau réglementaire, comme je l’avais demandé en son temps au Président du CNOF et comme il s’était engagé à susciter une réflexion en ce sens. Des épisodes similaires à l’épidémie de janvier 2017, il y en aura de plus en plus...

Lire la suite

Cercueils : paroles de fabricants

Cercueils : paroles de fabricants

Les Menuiseries Ariégeoises et Carrier Feige Renaud s’engagent conjointement en faveur de la tradition et de la fabrication françaises. La qualité et la créativité ont toute leur place sur le marché français.Ils nous expliquent comment dans le fonctionnement de leur entreprise. On mesure alors toute l’importance de la relation suivie entre le fabricant et son client de pompes funèbres

Commander

Réseau : presto crescendo !

Réseau : presto crescendo !

La Maison des Obsèques, réseau mutualiste de pompes funèbres créé en 2015, nous livre son premier bilan 2016.  La montée en charge est conforme à ce qui était prévu, selon le principe d’une Harmonie qui peut se référer au monde de la musique, notamment avec la promotion des formules de prévoyance Adagio et Symphonie. Sur base du communiqué qui nous est parvenu, dont nous nous inspirons ici, nous avons interrogé Olivier Descazeaux, le Directeur général. La Maison des Obsèques reste encore, pour un peu de temps, en phase de construction (mélodie des pompes funèbres).  Mais elle poursuit en  2017 sa progression avec vivacité.

Commander

Tenues professionnelles : habiller ses salariés : plus qu’une publicité pour l’entreprise

Tenues professionnelles : habiller ses salariés : plus qu’une publicité pour l’entreprise

Alors même qu’il est courant, à ce sujet, d’évoquer le caractère représentatif auprès du public des tenues portées par le personnel d’entreprise, il serait regrettable d’en oublier la satisfaction que peuvent en tirer ceux qui les portent.

Non seulement il faut avoir chaud l’hiver et se préserver de la chaleur l’été, bénéficier aussi des commodités attendues au quotidien sur chaque poste de travail mais en outre, dans l’activité de pompes funèbres, le port du costume est valorisant.

Peut-être même plus qu’on ne le croit généralement… 

Commander

Cercueils, capitons, accessoires : enfin y voir clair ?

Cercueils, capitons, accessoires : enfin y voir clair ?

2017 sera une année charnière pour la classification officielle du cercueil et de ses accessoires comme le capiton ou peut- être encore pour l’habillement du défunt.

Les textes seront officialisés avant le 1er juillet prochain. Vous découvrirez aussi le principe d’une équivalence qui profitera aux autres pays de l’espace européen ainsi que, hélas, à la Turquie. C’est pourquoi, au moins dans ce domaine, souhaitons que la fabrication française reste la référence du marché…

Commander

Crémation : une offre encore insuffisante

Crémation : une offre encore insuffisante

Alors que les crématoriums n’ont plus qu’une année pour se mettre en régularité par rapport à la filtration des émanations de fumée, non seulement tout le monde ne sera pas prêt mais en outre, le parc des crématoriums s’avère insuffisant pour absorber la demande en période de surmortalité. Faut-il doubler les infrastructures, comme le prévoient de plus en plus de villes, ou au contraire favoriser la création d’installations modestes de proximité ? Dans ce contexte, le dossier prend aussi une dimension concurrentielle. Dans un contexte de plus en plus crématiste, une jurisprudence consolidée en appel vient de limiter les prérogatives du gestionnaire de site quand celui-ci est également organisateur de funérailles dans la zone de référence prise en considération par la justice. En matière de conflits, peut-être que nous n’en sommes qu’au début sur cette question du crématorium et du respect des règles concurrentielles.

Commander

Funeral@work : un carrefour funéraire du Benelux

Salon : un carrefour funéraire du Benelux

Nos voisins et cousins belges, toujours aussi sympathiques, restent fidèles à leur rendez-vous de Louvain en début d’année. Le rassemblement concerne les professionnels de pompes funèbres de tout le Bénélux, «à portée de corbillard» compte tenu de la spécificité d’un déplacement de week-end et très souvent en famille.

Commander

Législation

Législation

- Renouvellement de concession/durée plus courte

- Concession funéraire/transmission au décès/ayants cause de plusieurs lits

- Difficultés d'établissement des certificats de décès à domicile

- Concessions perpétuelles/Modalités de cession

Commander

votre commune et le funéraire

votre commune et le funéraire : accorder une concession funéraire

Commander

nouvelles brèves

brèves

- CNOF : réunion périlleuse

- Islam et funéraire : dossier évolutif

- Problèmes de pacemaker nouveau : c’est bon !

- Accords frontaliers : c’est bientôt bon

- Formation en Belgique : un cimetière à disposition

- La grippe : hécatombe 2017

- Pompes Funèbres de France : cap sur les nouveaux arrivants

- Crématorium : Tulle en fonctionnement

- Portail de cimetière : la République crucifiée ?

- Funéraire en Angleterre : coop en difficulté

- Funérarium à Figeac : dénonciation, mesures coercitives  et finalement suicide

- Crémation en Bretagne : Noyal Pontivy inauguré

- Café Deuil : servi tout chaud au Luxembourg

- Agenda 2017

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.