• Neuf

éditorial

0,00 € TTC
Quantité

diamant/pierre naturelle, même combat... même résultat ?

Géant du secteur du diamant, naturel et synthétique, De Beers avait fait le pari de commercialiser des bijoux en diamant synthétique de nature chimique exactement similaire au naturel, mais à des prix cassés, afin d’ancrer chez les consommateurs une forte distinction entre ces deux types de pierre, et ainsi préserver le prestige et la désirabilité des pierres naturelles, nous révèle le quotidien Les Echos.

Résultat, De Beers avoue aujourd’hui que cette stratégie s’est révélée une erreur, car les pierres de laboratoire ont gagné des parts de marché auprès des consommateurs, les coûts de fabrication ont chuté et ont tiré vers le bas le prix de tous les diamants, naturels compris, qui aurait perdu entre    25 % et 30 % de leur valeur depuis 2022. Phénomène renforcé par la période récente d’inflation générale qui pousse les consommateurs vers des produits moins chers qui font encore baisser la demande pour les diamants naturels et donc leur prix. Les diamants de laboratoire sont ainsi passé de  1 % du marché il y a une dizaine d’années à 20 % aujourd’hui.

Le parallèle avec la pierre naturelle et les matériaux industriels de synthèse est forcément tentant, même si, pour le moment, les prix de ces matériaux, au moins dans le domaine de la marbrerie de décoration, ne sont pas forcément inférieurs à ceux de la pierre naturelle.

Mais l’exemple est extrêmement intéressant, puisque même un géant de l’économie mondiale doté de tous les moyens de le faire, n’a pas réussi à valoriser l’aspect naturel de son produit contre l’intérêt du prix de son concurrent synthétique. Imaginons une baisse drastique du prix des quartz de synthèse ou de la céramique - même si la part de marché déjà importante de ces matériaux n’oblige pas à cette stratégie - quels arguments resteraient-ils aux défenseurs de la pierre naturelle si ce n’est, peut-être, le coût environnemental de la fabrication de ces matériaux concurrents.

De Beers n’était sans doute pas le mieux placé pour utiliser ce thème de l’impact environnemental, puisque l’entreprise sud-africaine est à l’origine de la synthèse du diamant en 1960. Cela laisse sûrement encore une chance à la pierre naturelle de démontrer sa pertinence.

1038
999 Produits

Fiche technique

Numéro du produit
1038
Type de produit
Pierre Actual
Genre du produit
Editorial
Date du produit
2024/06/01
Numéro en cours
N°1038
07/2024
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.