c'est le moment ou jamais

4,90 € TTC
Quantité

  • Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance") Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance") Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance") Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")
La période électorale ouvre l'écoute des puissants. A l'inverse, entre deux mandats, une chape de plomb recouvre les cabinets politiques. Impossible de se faire entendre des énarques et des fonctionnaires qui ferment les écoutilles dès qu'il est question de funéraire. De fait, les comportements autour de la thanatopraxie ont vérouillé les portes du ministère de la Santé. Quelques années plus tard, ce sont les dossiers des contrats obsèques d'une part et des espaces cinéraires d'autre part qui ont produit la même réaction du ministère de l'Intérieur. Pour les fonctionnaires d'administration centrale, même s'ils ne le disent pas frontalement, le secteur funéraire est assimilé au comportement de quelques individus obscurs. Le funéraire dépend pour grande partie des textes juridiques et ceux qui les préparent se méfient de la filière professionnelle à cause de pratiques lobbyistes totalement déplacées. Le tort infligé aux entreprises de la filière est énorme. Heureusement, tout ne dépend pas de l'administration. A ce titre, la mise en route de processus normatifs est une aventure qui mérite d'être tentée en dépit des inévitables querelles de chapelles. La qualité cela peut payer et cela peut s'essayer, même à coût supplémentaire. Il y a aussi beaucoup de chantiers à relancer ; une simplification administrative qui ne doit pas être enterrée ; de nouvelles prestations de service à mettre au point, en assurances comme en pompes funèbres ; des solutions d'aide à la transmission d'entreprise à trouver et à mettre en oeuvre, pourquoi pas ? Et puis il y a des espaces à conquérir ; la communication auprès du grand public par exemple. Dans ce domaine comme dans bien d'autres, la recherche et la formation notamment, il faudrait qu'émerge une cohérence de filière. Peu de temps après la réforme de 93, nous avons cru qu'une concertation collégiale et amicale du funéraire allait voir le jour, la lutte sourde contre le monopole s'étant apaisée. Nos espoirs ont ensuite fondu comme neige au soleil. La collégialité professionnelle hypercompétente et au service de tous manque encore aujourd'hui. Trop d'intérêts particuliers bloquent le système. Pour s'en sortir, un rassemblement devra se constituer autour de valeurs fortes. Les problèmes poussent la porte. Les familles ne sont-elles pas orientées à partir des services hospitaliers ? Des adjudications publiques ne sont-elles pas faussées par des “expertises” incongrues ? Le profit des contrats obsèques est-il équitable ? Pour que le système ne s'épanouisse plus sous la dorure des palais nationaux ou dans l'ambiance feutrée des hôtels parisiens, les professionnels doivent reprendre leur avenir en main “à la loyale”. Il faudra donc qu'ils arrêtent, pour certains, de faire appel à des personnes dépourvues de scrupules. C'est seulement à cette condition que les ministères les reprendront au sérieux et que lesgrands dossiers pourront redémarrer normalement...
174
999 Produits

Fiche technique

Numéro du produit
Type de produit
Genre du produit
Date du produit
Durée d'abonnement
Numéro en cours
N°311
05/2022
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.