Editorial

0,00 € TTC
Quantité

Prospective à 2 balles, quoi que...

Le funéraire est en pleine réflexion sur son avenir, en particulier sur les modes de traitement des défunts et leur destination finale au cimetière ou ailleurs. La Journée d’Etudes sur les sépultures du futur à la Faculté de Droit de Nancy (cf. p.34) ou une conférence au Salon Funéraire Paris (cf. p.40), sont les deux derniers exemples des interrogations qui parcourent la filière et la Société, depuis quelques temps.

C’est la fin de l’année, l’heure des bilans ou des prospectives, alors humusons-nous un petit peu, pardon, amusons-nous un petit peu à imaginer les funérailles de demain.

Le défunt est conduit en véhicule électrique jusqu’à la chambre funéraire construite en pierre naturelle et en bois.

Sous-traitant d’une entreprise de pompes funèbres RSE, un funeral planner a tout organisé à partir d’une plate-forme numérique. Le salon qui l’accueille a été décoré avec des éléments du quotidien du défunt, son tableau préféré, son dernier livre posé sur sa table de chevet, son vélo... Il est comme chez lui.

Il est installé dans un cercueil en bois non traité. Il est vêtu de matières naturelles biodégradables.

Aucun soin ne lui a été appliqué, la thanatopraxie est interdite.

Une veillée est organisée cercueil ouvert. On chante, on boit, même de l’alcool, car celà évite aux proches un trouble du deuil prolongé.

La famille prononce un hommage écrit avec la contribution de Chat GPT. Même le défunt parle à ses proches de sa vraie voix grâce à un assistant vocal développé avec l’aide de l’Intelligence Artificielle.

La cérémonie a lieu dans la chambre funéraire. Impossible d’accéder au lieu de culte traditionnel en centre ville, interdit à toute circulation.

Il est temps d’aller au cimetière, enfin dans le champs réservé à cet effet où le cercueil sera inhumé. Il n’y a pas de murs, le béton est un matériau trop polluant, que de l’herbe folle. Pas de caveau, pas de monument, pas de plaques souvenir, de toute façon on les vole pour les revendre sur leboncoin... juste un morceau de pierre avec un nom et une date gravés.

La famille aurait pu choisir l’humusation, l’aquamation ou la promession, enterrer les restes au pied d’un arbre dans une forêt dite encore cinéraire, mais heureusement elle est restée très classique...

Bonne année à tous !

321
999 Produits

Fiche technique

Numéro du produit
321
Type de produit
Funéraire magazine
Genre du produit
Editorial
Date du produit
2023/11/01
Numéro en cours
N°322
03/2024
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.