Editorial

0,00 € TTC
Quantité

  • Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance") Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance") Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")
  • Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance") Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")

Tout augmente !

“L’arrêté ministériel du 7 mai 2015 a alors fixé à 5 000 euros le plafond du montant pouvant être débité sur le compte du défunt pour honorer ses frais de funérailles. Ce montant est revalorisé chaque année sur l’indice INSEE des prix à la consommation hors tabac”.

Cet extrait de la Proposition de Loi n°689 confirme la possibilité de le revaloriser de 10 %, comme l’explique le Cabinet DF & Associés (cf. Brèves p. 12).

Si l’application de cette augmentation est donc tout à fait justifiable, est-elle pour autant justifiée, lorsque l’on sait que le niveau de cette autorisation de prélèvement influe assez directement sur le montant des obsèques ?

Certes, tous les coûts augmentent pour tout le monde, mais la situation de beaucoup de familles s’est compliquée, sans doute plus que celle des entreprises funéraires.

On observe, dans d’autres secteurs, que les “super-profiteurs” de crise sont contraints de baisser leurs tarifs et n’améliorent pas leur image auprès du grand public, loin s’en faut.

Les entreprises funéraires pourraient peut-être se saisir de ce sujet pour, au contraire, expliquer aux familles que eux ne saisissent pas cette opportunité pour augmenter leurs tarifs.

La Toussaint approche avec son lot habituel de sujets médiatiques sur le funéraire et ses pratiques, généralement orientés sur les abus. L’occasion de passer des messages positifs ?

313
999 Produits

Fiche technique

Numéro du produit
313
Type de produit
Funéraire magazine
Genre du produit
Editorial
Date du produit
2022/07/01
Numéro en cours
N°313
09/2022
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.