éditorial

Un temps que les moins de 30 ans...

... Mais les plus de 30 ans se rappellent-ils qu’en 1989, la France était présidée par François Mitterand et que son Premier Ministre s’appelait Michel Rocard ! Emmanuel Macron avait 12 ans !

L’activité de pompes funèbres était placée sous le régime du monopole communal !

Les entreprises de pompes funèbres s’occupaient des obsèques, celles de marbrerie du monument funéraire et du cimetière !

Le coût des obsèques se mesurait en Francs, à l’époque 17 000 fr !

La crémation dépassait à peine les 5 % du nombre des décès !

Les contrats de prévoyance obsèques n’en étaient qu’à leurs balbutiements !

Pelé Granits était le premier fabricant français de monuments funéraires, et ni l’Inde ni la Chine ne s’étaient encore véritablement éveillées !

A l’exception de PFG, leader historique, et de Funéplus, à l’époque Point Funéplus, né lui aussi en 1989, aucune des grandes enseignes nationales actuelles, n’existait !

Un seul magazine professionnel, Le Mausolée, s’intéressait alors aux métiers du funéraire !

Bien que nous nourrissions d’autres projets éditoriaux, nous avons créé Funéraire Magazine en juin 1989, répondant en cela, notamment, à une invitation de la CSNAF. Deux autres magazines, aujourd’hui enterrés corps et âme, sont même nés à la même époque, signe que le secteur était en quête d’informations.

Mais le vent de la réforme soufflait déjà et avec lui de grandes incertitudes, dont certaines ne sont toujours pas totalement levées. Au premier rang de celles-ci : quelle place pour l’entreprise familiale artisanale et indépendante, de pompes funèbres et encore plus de marbrerie funéraire ?

Nous sommes aussi une entreprise familiale, artisanale et indépendante. 31 ans et 299 numéros plus tard, grâce à votre soutien et votre fidélité, nous sommes toujours là pour tenter de vous apporter l’information la plus complète et la plus pertinente possible.

Le Monde d’aujourd’hui n’a évidemment plus rien à voir avec celui de 1989, et nous avons accompagné sa profonde mutation, ne parlons là que du funéraire, avec professionnalisme et détermination.

Notre position historique au cœur des métiers du funéraire, nous a permis d’en suivre les évolutions pas à pas et même d’en être des acteurs. Nous avons, par exemple, initier au début des années 90, un programme d’étude marketing et de formation baptisée Mutation Funéraire, pour que justement, les entreprises familiales, artisanales et indépendantes, en particulier de marbrerie funéraire, se préparent du mieux possible au séisme qu’a constitué la suppression du monopole communal et la généralisation de la double activité, pompes funèbres et marbrerie, qu’il a précipité. Nous avons aussi été associés à beaucoup de réflexions et de projets développés dans la filière, leurs promoteurs recherchant chez nous une expertise unique.

L’actualité de la décennie qui a suivi la création de Funéraire Magazine, était particulièrement chargée, puisque nombre de réglementations concernant toutes les facettes de l’exercice des métiers funéraires se sont négociées à cette époque, liées à la fin du Monopole, aux qualifications professionnelles des entreprises et des personnels exigées, aux prescriptions techniques demandées sur les produits ou les infrastructures, au passage du temps de travail aux 35 h., ou encore à l’ouverture européenne et la libre circulation des biens et des personnes.

Le funéraire évoluera-t-il encore de manière aussi fondamentale qu’il l’a fait depuis trente ans ? Bien difficile à dire, même si beaucoup d’éléments, tant sociétaux qu’organisationnels au niveau de la filière, vont sans doute faire évoluer largement la façon d’exercer les métiers (si vous en doutez lisez p. .. l’information sur le développement du Groupe Funecap).

Même si elle est aujourd’hui multicanal, et peut-être même, justement parce qu’elle est multicanal, vous aurez toujours, voire de plus en plus  besoin d’une information claire et indépendante.

Funéraire Magazine est là pour ça. Rendez-vous au n°301 !

Lire la suite

marbrerie, boulogne, mouton,

Mouton parie sur la génération 4.0…

Lucie Mouton et son conjoint Emilien Dédisse ont succédé à Guy Mouton à la tête de la marbrerie funéraire, basée depuis 1961 sur les hauteurs de Boulogne-sur-Mer. Depuis le début des années 2000, l’entreprise a opéré une diversification, de ses activités en pratiquant également de la marbrerie de décoration. Un centre d’usinage  numérique Cobalm, installé récemment permet le développement de ce nouveau marché.   

Commander

thanatopraxie, lecourtois, luce, dasri

DASRI et thanatopraxie

Luce Lecourtois, juriste de formation et  thanatopractrice diplômée, fait le point sur les Déchets d’Activité de Soin à Risques Infectieux, la manière de s’en protéger pour les praticiens, puis leur gestion jusqu’à leur élimination.

Commander

anniversaire, retrospective, 300

Funéraire Magazine témoin de son temps

Pour célébrer ce numéro 300, nous avons choisi de reproduire quelques pages de l’histoire de notre magazine et donc de la filière funéraire. Nous nous sommes attachés dans ces pages, aux évènements les plus marquants ou à quelques éléments singuliers, et plutôt datés dans les premières années d’existence du magazine

Commander

dossier, article, plaques, bronze, funéraire

La plaque funéraire aime se réinventer en permanence

La plaque funéraire est l’objet le plus commercialisé à l’occasion des funérailles. Plus tard, elle est aussi choisie et posée sur le monument pour traduire un désir de mémoire. Tour d’horizon des produits présentés à Funéraire Paris 2019.

Commander

chabot, corée, cimetière

Nécropoles au pays du Matin Calme

Octobre 2019. La Corée du Sud disperse discrètement dans la campagne une infinité de petits cimetières autour des villes et des villages mais fait grand cas, dans les deux villes principales Séoul et Gwangju, de ses cimetières nationaux, témoins d’une histoire politique mouvementée et sanglante. André Chabot nous emmène à leur découverte.

Commander

législation, certificat, UFC, urnes, cercueil, DGCL, covid

Législation

- L’enquête UFC-Que Choisir a fait réagir les députés

- Possibilité de transvasement de cendres dans une nouvelle urne cinéraire

- Récupération des métaux à l'issue d'une crémation             

- Pour une modernisation des services funéraires

- Conditions réglementaires de réouverture d'un cercueil

- DGCL : fiche d’actualité à l’attention des services de préfecture relative aux impacts de l’épidémie de covid-19 dans le domaine funéraire

- L’info en plus : le certificat de décès

Commander

brèves, lerouge, funecap, insee, décès

Nouvelles brèves

- Philippe Lerouge va quitter la tête d’OGF                     

- Statistiques INSEE : Décès quotidiens

- Funecap Groupe se donne les moyens de son développement

Commander

texte poésie, martinasso

Texte et Poésie

- Mots de l’au-delà pour toi

- Rejoindre

Commander

matériel, pelmat est, cimetière, engin, pelle

Point Produits

- Pelmat Est : la pelle spéciale cimetière Boki 2552

 

Commander
Numéro en cours
N°315
01/2023
FEUILLETER SOMMAIRE VERSION PAPIER VERSION NUM.